Follow by Email

lundi 9 janvier 2017

Le bus pour Lakévio


Dan Volenec - nobody-takes-buses-anymore
Dan Volenec

Dans ce bus qui m’emmène vers ma nouvelle vie, je refais le film des années passées.
 Mariée depuis 15 ans, bien installée dans la vie (une bonne situation pour le couple) deux beaux enfants, j’avais comme on le dit « tout pour être heureuse », sauf que, si mon mari était toujours un homme adorable il semblait que notre amour s’émoussait… la passion de nos débuts avait disparu, nous nous étions installés dans un train-train qui ne me convenait plus…je m’ennuyais.  
 C‘est ma rencontre avec Jean qui m’a « ouvert les yeux »…Jean, je le connaissais depuis longtemps, nous avions flirté lorsque nous étions en cinquième dans un collège de village. J’étais entrée au Lycée, il avait été dirigé vers un BEP, nous nous sommes perdus de vue. Voilà qu’il réapparaissait…
 Nous nous sommes revus plusieurs fois, à sa vue, mon cœur battait différemment. Jean venait de divorcer, il travaillait aux Etats-Unis. 
Le rêve que j’avais souvent fait, d’aller aux Etats-Unis lorsque j’étais étudiante, me revenait en mémoire. 
Les circonstances m’avaient permis de m’installer confortablement sur place, tout s’était enclenché si facilement que j‘avais occulté ce désir qui surgissait à nouveau comme un diable sort d’une boîte. 
J’ai tout de suite fait confiance à Jean quand il m’a proposé de le suivre, mes enfants grandissaient, d’ici peu ils quitteraient le foyer familial, je ne pouvais rater une telle occasion de réaliser mon rêve et de vivre un nouvel amour. 
Et voilà pourquoi je suis dans ce bus qui m’emmène vers mon nouveau travail que j’ai trouvé assez facilement grâce  à Jean et à ses connaissances. 
Ai-je bien fait ? 
Pour l’instant je ne regrette pas, mes enfants sont tout heureux de venir passer leurs prochaines vacances en Amérique et j’ai vraiment hâte de les y recevoir…


21 commentaires:

  1. Bonjour tanette...

    je trouve que l'expression de son visage ne correspond pas avec le début de sa nouvelle vie . Elle semble assez triste..!a-t-elle des remords?... est-ce aussi beau que le rêve?...

    Ceci dit ta compo est très bien réussie.

    bonne journée

    ly xx

    RépondreSupprimer
  2. excellente ton interpretation, mais la dame n'a pas trop le sourire, regretterait elle son ancienne vie ? bonne semaine chere Tanette, bisous

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de voir la même image chez Rose !! lol
    Une histoire moderne et presque normale de nos jours
    mais si je comprends bien elle a laissé ses enfants et çà je n'aime pas du tout !
    gros bisous et bonne semaine
    MITOU

    RépondreSupprimer
  4. Les expressions figées par une photographie ne reflètent qu'un instant. Cette dame se conforte dans sa nouvelle vie. Si elle est heureuse elle donnera du bonheur aussi à ses enfants... Sur Skype puis en visite.
    Bravo Tanette.

    RépondreSupprimer
  5. elle n'est pas triste, elle est songeuse....

    RépondreSupprimer
  6. Ce bus a inspiré l'amour plus que la désolation.

    RépondreSupprimer
  7. j'ai relu, sur le coup j'ai cru qu'elle partait aux USA en bus ...............

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Tanette, le regard triste est celui d'un instant.. elle pense sans doute à ses enfants. Une nouvelle aventure commence et elle ne casse pas le lien avec sa famille. Ils se reverront bientôt.
    Bon début de semaine pour toi et ton époux et plein de bisous
    chatou

    RépondreSupprimer
  9. Elle est bien courageuse.
    Bravo Tanette.

    RépondreSupprimer
  10. On dirait bien qu'elle mesure tout à coup le chemin qu'elle a pris.

    RépondreSupprimer
  11. Ca a l'air tellement facile comme ça...
    Et si compliqué dans'la réalité ..
    Super histoire tanette !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  12. Tout laisser, changer complètement de vie, quitter un cocon -ronronnant mais ennuyeux-, quel courage il faut ! Mais pourquoi pas, les enfants sont grands, ils comprendront, le principal étant qu'ils ne souffrent pas et qu'ils continuent à voir avec bonheur papa et maman chacun dans leur nouvelle vie. Bravo ma Tanette !

    RépondreSupprimer
  13. Bon vent à elle !!! On aimerait tant y croire... On n'a qu'à y croire! Bisous Tanette

    RépondreSupprimer
  14. quelle belle plume Tanette, tu arrives à nous transporter dans sa tête, dans sa vie

    RépondreSupprimer
  15. bonjour tanette....

    oui tu as bien raison...le soleil est bien palot par ce grand froid...!

    bonne journée

    ly xx

    RépondreSupprimer
  16. MMmmmmm..........laisser ses enfants.....Skype et FB, ca ne remplace pas. Et changer quand on se lasse, hum hum....dans 10 ou 15 ans, cette dame repartira avec un peruvien ou un indonesien, hihi !

    MERCI de ta visite chere Tanette !!!

    RépondreSupprimer
  17. Décision bien difficile à prendre... je lui souhaite de vivre pleinement son rêve et par la même en faire vivre un à ses enfants... belle imagination Tanette! Bonne journée et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  18. Cette fois -ci je ne me laisse plus piéger , à un moment donné je croyais que c'était ton histoire , je ne sais plus quelle histoire mais beaucoup ont cru qu'il s'agissait de toi et tu avais fait une mise au point .
    Le visage de cette femme est songeur , on dirait qu'elle regrette sa décision .

    PS : Pour la mort des écureuils je ne sais pas quelle en est la cause , peut-être la buse , toujours est-il qu'on en voit qu'un seul petit Bises

    RépondreSupprimer
  19. Je suis certaine moi aussi qu'elle regrette sa décision et qu'elle envisage déjà un retour au foyer !

    RépondreSupprimer
  20. Ce sont de bien jolis et doux mots

    RépondreSupprimer
  21. Ah, le rêve américain... il n'est pas prêt de s'émousser. Tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle vie loin, dans l'inconnu. (On revient toujours à ses premières amours ?)

    RépondreSupprimer