Follow by Email

mercredi 16 mai 2018

Location de vacances

Vous souhaitez visiter le Tarn et la région :
Albi et sa cité épiscopale, 
St Juéry : le saut du Tarn et le musée attenant
Castres et le massif du Sidobre
Ambialet
Cordes
Gaillac
Sorèze : sa célèbre Ecole et le musée Dom Robert etc, etc...

vous cherchez une location conviviale, une bonne adresse :



Vous y trouverez,entre autres 



lundi 14 mai 2018

A vélo pour Lakévio

viktor Tsvetkov la balade a bicyclette 1965
Viktor Tsvetkov

Et texte libre sur cette image printanière qui invite à l'escapade.


 Ce tableau me rappelle une petite mésaventure au cours de mon enfance...
Je devais avoir une douzaine d'années
Lors de vacances chez ma grand'mère... avec deux de mes cousines plus jeunes que moi,
 nous décidons de nous rendre à vélo au bord du lac à quelques kilomètres du village..
Nous ne disposions que de deux vélos, 
mais qu'à cela ne tienne, 
je me sens capable de porter la plus jeune  sur le porte-bagages.
Il n'y a pratiquement pas de circulation,
 la route est agréable hormis la côte que nous montons ..à pied.
Mais, en sens inverse, ladite côte s'avère être une pente raide que nous
dévalons à toute vitesse...
J'ai beau actionner les freins, ils ne répondent pas à mes attentes,
je n'arrive pas à négocier le virage
 et, c'est dans l'amas de ronces que nous finissons notre course.
Pourquoi me suis-je évanouie à ce moment-là ?
La cousine qui nous suivait avait bien vu toute  la scène,
 c'est complètement paniquée qu'elle est allée chercher du secours.
Finalement nous n'avons rien eu de grave,
seulement des hématomes et de nombreuses égratignures... très peur aussi
évidemment ajoutée à la peur de nous faire gronder...
ce qui n'a pas manqué...

Le tas de ronces n'est plus là, mais à chaque fois que nous passons, 
nous pensons à  cette balade au lac à bicyclette
 dont nous nous souvenons maintenant avec le sourire.

jeudi 10 mai 2018

Les 10 du 10

"En mai, ce qui me plaît"
Des photos des choses qui vous plaisent, des petits moments ordinaires, pour le souvenir...
Telle est la consigne de J'habite à Waterford 
pour le nouveau défi du 10 

Alors tout simplement quelques unes de mes photos prises au cours de ce mois :

Tout d'abord,  visite d'un inconnu dans mon jardin, pouvez-vous m'aider à l'identifier ?
Un bruant ?



Sur les bords du lac d'Hossegor : un tourne-pierres (je crois) et


un martinet ?



Toujours au bord du lac d'Hossegor : un arbre ventre à terre


et, un de ses frères en supplication majestueuse vers le ciel


pendant qu'un verre de vin blanc attendait sa douzaine d'huîtres


Là, dans la campagne, après une pluie de la nuit,
des gouttes d'eau emprisonnées dans une toile d'araignée
(la voyez-vous au centre, la tisseuse guettant sa proie ?)
clic pour agrandir



A l'entrée de la plage d'Ondres, une boîte à livres tout en récup...
clic pour agrandir
toujours à Ondres, la plage et ses rouleaux (il ne vous manque que le bruit...)



Je vous souhaite un bon long week-end.

Les autres participants sont




 

samedi 5 mai 2018

Dans mon jardin...

C'était une longue pause..depuis mon dernier billet...
Des occupations : diverses, nombreuses et variées, un peu de fatigue aussi...
mais tout va bien, 
je vais essayer d'être un peu plus présente....

Pour mon retour, voici quelques fleurs de mon jardin... 


Les premières fleurs du Frémontodendron que nous avons planté à l'automne :
 


Un géranium bien assis... 


Je vous souhaite un agréable week-end et vous dis à très bientôt...

mercredi 11 avril 2018

Les 10 du 10

Mais où ai-je la tête ? ... J'ai complètement zappé... 
C'est en lisant son billet ce matin que je m'en suis aperçue...
La consigne :
ZUTzutZut ZUTzutZut bon on va faire très très simple (oui je dis toujours ça!) Alors  j'explique : avec toutes les machines et tout ce qui est informatisé aujourd'hui il y a encore tout de même ÉNORMÉMENT de choses que nous devons faire MANUELLEMENT, ouvrir la porte (pas celle du supermarché), allumer le feu.... etc. On y va? 

Vous verrez, je ne l'ai pas respectée...je vous propose des photos prises
hier chez ma belle-soeur dans sa véranda








Mon entrée  bien printanière avec le photinia prêt à fleurir


la montagne noire vue depuis ma petite fenêtre sur le toit


la toute dernière est de  ce matin, le jardin est rempli de flaques
d'eau, il pleut encore et le grand vent d'autan fait pénétrer la pluie partout.


Bonne journée, les autres participants sont


lundi 9 avril 2018

Pour Lakévio



Les dix ...


Sans têtes 
karin jurick -hands of time
Karin Jurick

Sur ce que vous inspire la toile de Karin Jurick, vous voudrez bien placer les dix mots suivants dans votre texte en les soulignant ou surlignant. pour mieux les repérer.
complémentaire
epoustouflant
respirait
baignade
tortionnaire
chanteur
juger
aberrant
pénitencier
profitera

Comme tous les jours à l'heure de la baignade, le chanteur entonnait : "les portes du pénitencier". Pourquoi cette chanson-là, à ce moment-là ? C'était ainsi. C'était le top départ.
Karin écoutait les paroles tout en observant le couple assis sur un banc en face d'elle.
Le personnage de gauche était-il un homme ou une femme ?
Elle ne pouvait en juger.
Pourtant, il lui semblait aberrant de vouloir à tout prix lui coller une étiquette...
Après tout, il paraissait tellement complémentaire au personnage de droite.. c'en était époustouflant, il semblait impossible que ces deux-là puissent être dissociés. 
Le personnage de droite respirait l'assurance, la confiance en soi, celui de gauche était plus timoré, plus hésitant.
Karin, eût alors une idée folle, elle eut envie de céder à son penchant naturel qui était de dessiner tout ce que son oeil voyait, MAIS, tel une tortionnaire, elle les "croquerait" sans tête, de façon à faire ressortir ce qu'ils lui inspiraient.
A qui profitera sa vision des choses ? Ce n'était pas son problème...