Follow by Email

samedi 17 juin 2017

Marseille

Je vous en ai un peu parlé ici
j'ajoute quelques photos de cette ville que j'ai aimé visiter même si 
c'était trop rapidement à mon goût.

Notre-Dame de la Garde vue depuis la gare St Charles


La sortie du port


La passerelle au-dessus de la route pour accéder au Mucem



La terrasse du MuCEM


Les "galeries" où l'on peut déambuler


Vue sur la mer


Seconde passerelle au-dessus du plan d'eau





  (clic pour agrandir les images) 
Je vous souhaite un agréable week-end. 

jeudi 15 juin 2017

La pyrale du buis


Nous avons été étonnés de voir, à la tombée de la nuit une véritable 
multitude de papillons comme celui-ci, s'envoler, à notre approche de 
la haie de jasmin actuellement en pleine fleurs ou du 
chèvrefeuille couvert de fleurs lui aussi.
Notre voisin nous avait invités à aller cueillir du tilleul pour en faire provision en vue
des tisanes au cours de l'hiver à venir... et voilà que des fleurs du tilleul 
se sont échappés, là aussi, des nuées de papillons identiques.
C'est là que nous avons appris qu'il s'agissait des papillons de la pyrale du buis....
Après recherches, il semblerait que notre région soit particulièrement infestée et que leur prolifération
s'est accentuée avec la chaleur...
Nous n'avons pas de buis mais nous nous inquiétons... si tous ces papillons vont pondre à nouveau...
et s'ils s'attaquent à d'autres végétaux....
Quelqu'un a t'il des informations à ce sujet ?

lundi 12 juin 2017

Quartier résidentiel pour Lakévio


Robert Kenton Nelson





Mon mari a hérité d'une jolie maison de maître qui a appartenu à son grand’ père. 
  Il n’aurait donc,  pour rien au monde,  envisagé habiter ailleurs que là, dans ce quartier huppé. 
Il faut dire qu'elle a belle allure cette grande maison  et je l’avoue, j'ai  été emballée moi aussi lorsque je l’ai vue après quelques travaux. 
Une maison cossue, de grandes pièces très ajourées, un parc arboré, que demander de mieux ? 
Mais, j’ai très vite déchanté…
 L'environnement est triste à mourir… 
J’ai été habituée aux cris, au rires, aux conversations d’une fenêtre à l’autre… tout le monde se tutoyait, se recevait, s’entr’aidait…
 Tout était prétexte pour se rencontrer, parler, partager des biscuits, boire un thé ou un café… bref , mon quartier était convivial..
 Ici, pas un bruit, rien !..  Juste un petit bonjour de politesse entre voisines, quand, par hasard, on se rencontre. Si j’essaye d’engager la conversation, elle est bien vite terminée…
 Que des Q pincés vous dis-je..
 Les haies sont taillées au cordeau derrière des murs assez hauts pour se parer de la vue.
 De grands portails et des fenêtres toujours fermées.
 Chaque maison semble avoir participé au concours : « Dis moi que je suis la plus belle !"
Mais à quoi bon ce tape-à-l’œil si tout paraît inhabité dans cette rue sans âme. ? 
De temps en temps une invitation qui semble n’avoir été donnée que pour faire constater le confort, la beauté et le bon goût de la propriété.. 
Heureusement mes amies  viennent me voir souvent dans ma prison dorée et nous reprenons nos vieilles habitudes le temps de leur visite.

samedi 10 juin 2017

Les 10 du 10


 Voici le thème qu' Elle nous propose ce mois ci :

T... comme le Temps qui passe Trop vite,
 la Tempête annoncée, le Thé que je vais savourer le temps d'une pause... 

Mes T à Moi :

Le Toit en Tuiles d'où une mouette essaye de s'envoler


Le Train qui nous emmène à Marseille


Le Tramway le long de la Canebière


La Terrasse du MuCEM


La Tonnelle et son ombre dans le Fort St Jean


Un Trompe l'oeil



La Théière  offerte par mes enfants 




Les Tomates dans le jardin


Tricot en cours : (des chaussettes à doigts.. heureusement que d'ici l'hiver, 
j'ai encore du temps... hi hi)


Le Tas de bois en prévision...de...
Décidément, l'hiver sera t'il aussi rigoureux pour que je prenne autant de précautions.... 


Les autres participations sont 

vendredi 9 juin 2017

Restaurant

A première vue, quel restaurant choisiriez-vous ?

Celui-ci s'appelle "Le Pied de Nez"


ici, sur le tableau accroché au mur, il est écrit : 
Phrase du jour : "Ici, il n'y a que les citrons qui sont pressés."


Là, c'est un peu plus kitsch, mais...pourquoi pas ?


mercredi 7 juin 2017

Façades fleuries...ou pas...

Le Castellet (83)








Ici, toujours au Castellet, j'ai été conquise par les petits coeurs dans les volets

  
 Bandol (83)





lundi 5 juin 2017

Coucher de soleil

Désolée...je n'ai pas trouvé d'historiette pour célébrer l'inconnue du Métro 
comme nous le suggérait Lakévio...
pour me faire pardonner, je vous montre quelques couchers de soleil pris dans le Var.






Passez une bonne semaine,   prenez soin de vous.

samedi 3 juin 2017

jeudi 1 juin 2017

Côté fleurs

Au jardin, côté fleurs





lundi 29 mai 2017

Valet de pique pour Lakévio

Meredith Frampton




Joëlle aimait bien faire une réussite ou jouer à la  belote ou au  rami.
Elle aimait les cartes à jouer mais ne croyait pas à leurs facultés divinatoires et n’accordait aucun crédit aux personnes qui prétendaient vous dire votre avenir après vous avoir fait tirer un as de pique, un valet de trèfle ou un 7 de carreau…
 Pourtant, elle aurait bien aimé y croire en cette période charnière de sa vie où elle avait des décisions importantes à prendre.
 En ce moment, le monde avec ses incertitudes faisait la part belle aux cartomanciennes.
 Son amie Charline, en avait consultée une qui l’avait bien rassurée en son temps, 
d’autant que, par la suite, ses prédictions s’étaient révélées exactes. 
Joëlle avait été tentée l’espace d’un instant, mais si pour elle les cartes mentaient ? 
si au lieu de l’aider  cela devait augmenter son trouble ? 
Ne valait-il pas mieux laisser faire le destin, prendre au jour le jour les évènements de la Vie et y faire face du mieux possible ?
 Les cartes pouvaient se tromper et influencer dans le mauvais sens, quoi qu’elles disent,
 Joëlle n'aurait alors  plus de place pour son libre arbitre…
Non, elle préférait affronter l’inconnu et prenait ses décisions en écoutant la petite voix qui lui venait de l’intérieur.
D’ailleurs, elle venait de trancher, demain elle dirait « oui » 
au  prince charmant qui l’avait demandée en mariage…
et ils seraient heureux, elle en était maintenant persuadée.

vendredi 26 mai 2017

La mer oui, mais où ?




Revenir passer une semaine à l’endroit où l’on est venus en  vacances pendant 10 ans consécutifs. Se laisser charmer par les noms dans les rues comme :  clos de la Sarriette, rue des Amandiers ou villa La flemmardière… 
 Retrouver avec plaisir, au marché,  le camion avec son four au feu de bois dans lequel on vous fait cuire une grande poêlée de cade (cade à Toulon – socca à Nice) à base de farine de pois chiches. En acheter une portion et la déguster tiède,  du bout des doigts en se dirigeant vers le quai du Levant.



Constater que le bord de mer a été aménagé, empierré pour éviter des débordements lorsque la mer s’agite un peu trop. Détester le mistral qui souffle comme un forcené mais apprécier un abri en plein soleil. Retrouver le même plaisir que lors de la première visite et s’apercevoir qu’il y a déjà 9 ans que l’on n’était pas revenue là…
Savourer ces moments de bien-être, ces marches à pied,  ces points de vue connus que l’on a l’impression de découvrir. Se souvenir…là on allait pêcher, ici on avait mangé dans ce restaurant, tu te souviens …
 Regretter que le sentier du littoral où l’on faisait de belles balades soit maintenant coupé en plusieurs endroits…Regretter aussi la fermeture du camping « Les Girelles » duquel on avait une vue imprenable sur la mer… regretter de le voir ainsi à l’abandon.. le projet de construction en lieu et place n’a t’il donc pas eu de suite ?...

Si vous n'avez toujours pas trouvé, le nom du joli petit port où j'ai passé une semaine agréable, voici un dernier indice :