Follow by Email

lundi 27 mars 2017

Arrestation (pour Lakevio)



Que faire, que dire ?


Tenir le mur...
Aaron Westerberg




C’est à se taper la tête contre les murs… incroyable, qu’est-ce que je fais là ?
 Après les jours impensables que je viens de vivre, les horreurs dont j’ai été le témoin, je n’avais qu’une hâte : me retrouver chez nous, au calme, avec ma femme que je serrerai dans mes bras, auprès de laquelle je retrouverai un peu de douceur, j’essayerai d’oublier (on ne peut pas oublier…) ce que j’ai vu…
 Mais, les circonstances en ont décidé autrement, je suis là enfermé dans une cellule sordide à attendre leur décision…que faire ? que dire pour me sortir de là ?... 
 Un mois déjà que je suis parti en reportage en Somalie où j’ai fait mon travail du mieux que j’ai pu malgré la chaleur accablante et les conditions de vie difficiles des habitants.
 Je suis venu pour faire des photos afin de montrer au monde entier ce qui se passe ici. 
Je revenais donc, la tête pleine de billets que j’allais écrire et des photos que j’allais exposer afin de frapper l’opinion et essayer de faire évoluer les consciences pour que l’aide nécessaire soit apportée à ces pauvres gens. 
Quand je me suis présenté à l’aéroport, tout s’est passé très vite, sur un signe de l’hôtesse qui contrôlait mon sac et me dévisageait, un groupe  de policiers m’a encerclé et emmené en criant des mots que je ne comprenais pas, et me voilà entre ces quatre murs. 
Pourquoi m’ont-ils arrêté ?
 Mes papiers sont en règle, m’ont-ils pris pour un autre ?
 Essaient-ils d’obtenir une rançon en échange ? 
Entre deux phrases incompréhensibles, j’ai fini par saisir…ils m’accusent d’emporter  de la drogue dans la poche intérieure de mon sac..
 Comment est-elle arrivée là ????
 Comment vais-je arriver à prouver ma bonne foi ? 
Je suis fatigué….

19 commentaires:

  1. ...je crois qu'il va tenir le mur encore longtemps . Ses opinions ne seraient pas les bienvenues...

    bisous

    ly xx

    RépondreSupprimer
  2. Une situation infernale pour cet homme arrêté et qui risque de durer .
    PS : Pour les bruyères je ne connais pas grand chose je sais seulement que les Darleyensis acceptent les sols calcaires .
    Tu as planté l'hydrangea serrata en pot ?
    Ta terre est acide , neutre ou calcaire ?
    Bises Tanette et bon lundi

    RépondreSupprimer
  3. Le pauvre n'est pas sorti de là, comment va-t-il prouver qu'on lui a mis de la drogue dans son sac ?!
    Je ris (à retardement bien sûr) car à l'aéroport de Manchester, en passant devant la police, un des chiens s'est mis à renifler mon pantalon ! Je suppose que tu imagines ma tête :-)
    Bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer
  4. Tu lui donnes le beau rôle, c'est chouette.

    RépondreSupprimer
  5. classique comme situation, bravo pour ton interpretation , on introduit de la drogue dans les bagages de quelqu'un dont on veut se debarasser, et on le denonce à la douane... difficile de s'en sortir ! compliments et bonne santé à vous deux, bisous .... ça ne court pas, mais ça progresse, pour moi !!

    RépondreSupprimer
  6. L'horreur ! L'enfermement extrême, le cerveau ne pourra penser à rien d'autre que cette non issue d'une situation où tout lui échappe... Pourvu qu'il ait la force !

    RépondreSupprimer
  7. Il n'est pas sorti de l'auberge, avec une bonne rançon peut être.

    RépondreSupprimer
  8. oui, triste réalité qui frappe parfois les touristes de certains pays

    RépondreSupprimer
  9. J'allais écrire exactement la même chose qu'HB... Et rien ne dit que les autorités du Quai d'Orsay lui viennent en aide !

    RépondreSupprimer
  10. Non, il n'est pas sorti de l'auberge. Ou bien c'est affaire d'argent et quelqu'un dans la hiérarchie a besoin d'argent. Ou bien c'est affaire politique et alors il peut croupir là pendant des mois.

    RépondreSupprimer
  11. Situation extrême, très réaliste, hélas... On n'aimerait pas être à sa place. Juste espérer en effet que l'Etat joue le jeu pour son ressortissant mais on sait ce que ça coûte et combien ça peut durer...
    Bien vu, Tanette.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Tanette, un reportage en Somalie qui turne court avec l'arrestation d'un reporter photographe . J'aime bien ce texte plein de réalisme et assez angoissant , on se sent à sa place ..comment va t-il s'en sortir ?

    RépondreSupprimer
  13. allez ! On croise les doigts pour lui ?????? :)

    RépondreSupprimer
  14. bonjour tanette..

    as-tu déjà goûté à la tire ou au sirop d'érable?....

    c'est un délice..;)

    bonne journée

    ly xx

    RépondreSupprimer
  15. Le monde est violent, les hommes sont fous

    RépondreSupprimer
  16. Je compte bien aller à Albi un jour pour la Cathédrale, tellement imposante et super belle à l'intérieur.
    Je repasse demain pour la lecture. Bises

    RépondreSupprimer
  17. C'est une situation terrible et malheureusement très crédible .... Bisous

    RépondreSupprimer
  18. Chère Tanette,
    Cette histoire est assez crédible, il est dangereux de revenir de l'étranger maintenant, cette histoire est arrivée à pas mal de personne. Bravo pour ton écriture. Je vais aller lire les versions des copinautes. Gros Bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer