Follow by Email

dimanche 10 avril 2016

Les 10 du 10 et le bouquet de lilas pour Lakévio

Ce mois-ci, le petit jeu des 10 du 10 et celui proposé par Lakévio
tombent sensiblement le même jour, alors je n'en fais qu'une bouchée...EUH qu'un seul billet...

Pour ces 10 du 10  du mois d'Avril,  J'habite à Waterford nous laisse  quartier libre, 
je ne vais pas être originale, je vais profiter du soleil de ce jour pour,
 encore une fois vous montrer les trésors de mon jardin



 Les poiriers et la vigne nous font de belles promesses



le pommier "Everest" chargé encore des fruits de l'an passé commence déjà à refleurir


le géranium sanguiniara se couvre de fleurs


le myosotis



et celle-ci ...qui est-elle, je ne la connais pas, et vous ?


Les pivoines sont en boutons


et les ostéospermum se couvrent d'étoiles jaunes...


La corbeille d'Alysses est en pleine fleur


de même que la lavande papillon


Les autres participants sont

-----------------------

Le bouquet de lilas pour Lakévio

bouquet lilas vase bleu


Dans un premier temps, ce bouquet de lilas,  joliment mis en valeur dans son vase bleu, ne m’a pas inspirée…
Pourtant, en réfléchissant un peu…Mais si, rappelle-toi Tanette…
Mes souvenirs d’enfance (certes déjà lointains) sont revenus d’un seul coup.
 Je l’ai revu et l’ai senti à nouveau ce bouquet de lilas que j’aimais tant.

Mon père possédait un terrain tout en terrasses sur un coteau bien exposé au soleil dans le village où nous habitions dans l’hérault. Ce terrain s’appelait « Le Pigeonnier resplendy » 
(d’où l’appellation de mon blog, c’est parce que ce nom-là me plaisait que j’ai nommé mon blog ainsi..).
 Dans ce terrain, mon père cultivait une vigne ..ou plutôt quelques souches çà et là au milieu des cailloux et, 
tout en haut, sur la dernière « faïsse », 
 parce qu’elle était peut-être un peu plus large et plus plate que les autres,  il y avait un cabanon en pierres avec un banc devant, comme il se doit. 
C’est que, au bout du sentier qui grimpait jusque-là, on était content d’arriver enfin au petit banc, 
pour reprendre le souffle.
 Et là, ce n’était que bonheur, les bruits du village en bas, nous parvenaient bien atténués, 
et l’on pouvait jouir tout à notre aise de la vue sur toute la colline   
et des odeurs qui, elles, montaient sans retenue. 
Au printemps, c’est le lilas violet foncé (comme je l’aime) qui nous faisait profiter de ses effluves,
 mon père l’avait planté là, sur la gauche du cabanon, où il s’était bien plu,
 des rejetons poussaient un peu partout, il s’étoffait de plus en plus et nous procurait de beaux bouquets comme pour nous remercier d’être arrivés jusqu’à lui. 
J'ai grandi,... mon père a vieilli,...mais à chaque fois qu'il m'était possible, j'allais le retrouver là,
avec toujours autant de plaisir.
 Mon père me faisait part de ses projets,
 il me disait comment il allait organiser sa retraite autour de ce lopin de terre, 
il me parlait de ses plantations prochaines, du pigeonnier qu’il comptait installer à la droite du cabanon,
 il se taisait, savourant d'avance les plaisirs qu'il prendrait là, et  me laissant imaginer ce que deviendrait ce petit paradis après les transformations prévues. 
Venait l’heure de rentrer, …alors, il cueillait un beau bouquet du lilas odorant que ma mère mêlerait avec le lilas blanc qui poussait dans notre jardin.
 Les deux couleurs se sublimeraient et la pièce embaumerait.




21 commentaires:

  1. Comme c'est beau, toutes ces fleurs !
    La fleur rose de la 6ème photo me fait penser à un fumeterre (fumaria officinalis) mais à confirmer ...

    RépondreSupprimer
  2. Ton jardin est super bien fleuri
    un régal avec le soleil de ces derniers jours !
    J'aime beaucoup ton récit souvenirs
    bisous et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  3. Ton texte est touchant, merci Tanette.
    J'ai également évoqué des souvenirs d'enfance, et mon enfance je l'ai passée à Montpellier où je vais aller faire un saut en fin de cette semaine. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle histoire!!!
    Tant de tendresse pour ces beaux souvenirs! Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Charles Trénet a dû s'inspirer de ton jardin pour écrire sa belle chanson, "Un jardin extraordinaire" (titre incertain !). Bisous et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  6. Superbes photos ( fumeterre ? La petite inconnue) et joli souvenir.

    RépondreSupprimer
  7. A toi aussi il ne t'inspirait pas mais tu t'en sors bien.

    RépondreSupprimer
  8. Un bouquet de lilas madeleine de Proust ; l'évocation de ces souvenirs est joliment rédigée... Un brin nostalgique et on sent les effluves de ce lilas précieux...

    RépondreSupprimer
  9. Un bouquet de lilas attendrissant, ton souvenir d'enfance.

    RépondreSupprimer
  10. Ah, le parfum du lilas Jolis souvenirs (et enfin l'explication du nom de ton blog). Et ton jardin est drôlement en avance par rapport au mien (poirier en bourgeons, pivoines qui ressortent à peine de terre), je vais demander à ma fille pour ta fleur, mais elle est plus calée en arbres et arbustes…

    RépondreSupprimer
  11. Pourquoi le lilas nous ramène-t-il toujours à l'enfance ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pourquoi. A lire les uns et les autres, je lis beaucoup de souvenirs d'enfance. Je crois que c'est à cause de l'odeur entêtante du lilas. J'aimerais bien avoir aussi un petit banc au milieu des vignes et admirer la nature.

      Supprimer
  12. Ils sont doux tes souvenirs d'enfance avec ton papa qui t'expliquait, t'informait, te faisait participer à ses projets. J'espère qu'il a pu les réaliser.
    Ta fleur inconnue ressemble à une des nombreuses orchidées sauvages... remarque, je ne suis pas sûre. Je suppose que la fleur n'est pas encore ouverte...
    (pour le téléphone, avec plaisir, mais j'ai Elisa en garde et comme il fait très beau nous allons marcher... jusqu'à 17 h environ).
    Bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer
  13. Mes pivoines semblent bien en avance cette année Et toi qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer
  14. Merveilleux récit... Si touchant.
    Le lilas me rappelle quelques (trop rares) souvenirs de ma mère durant le peu d'années vécues ensemble. Elle en faisait des bouquets en 2 tons également.
    C'est un parfum qui me parle de l'enfance tout comme à toi... Bisous

    RépondreSupprimer
  15. ...pivoines déjà en boutons...ici ce n'est pas avant la mi-Juin..;)

    bonne journée
    ly xx

    RépondreSupprimer
  16. bonjour chere Tanette, delicieux les delices du jardin, je ne connais pas le nom de cette fleur ! de tres beaux souvenirs d'enfance sur fond de bouquet ! bon mardi et grosses bises

    RépondreSupprimer
  17. Elle est assez incroyable cette fleur à découvrir ! bises

    RépondreSupprimer
  18. j'aime les feuilles , elles sont tellement brillantes
    et bravo pour ton texte souvenir , émouvant
    bises et à bientôt
    nicole81occitanie

    RépondreSupprimer
  19. Tu as de la chance d'avoir de si beaux souvenirs. Merci de nous les avoir partagés !

    RépondreSupprimer