Follow by Email

lundi 24 octobre 2016

Camping (pour Lakévio)

marion tivital 89




Au petit matin, je l'apercevais à peine, la caravane dans le brouillard épais. 
Pourtant elle était bien là, le calme qui régnait contrastait avec les cris et les rires de la veille. 
Ils s’en étaient donné à cœur joie, petits et grands. 
Ils avaient profité du soleil et de l’espace qui leur était accordé, c’était comme s’ils étaient seuls au monde, perdus sur une île déserte.
 La mère avait lavé le linge dans le lac tout proche et  l’avait étendu sur des piquets enfoncés par le père aidé de ses enfants.
 Ils faisaient un jeu, auquel ils participaient en commun, de tout ce qui d’ordinaire était « corvée ». 
Ils étaient tellement heureux d’avoir quitté, pour un temps, leur HLM dans lequel l’espace était exigu, ils se soulaient de la joie de vivre au grand air, là, les enfants ne risquaient rien, pas de voiture, pas de mauvaise rencontre, les parents oubliaient leurs soucis quotidiens,  la liberté pour tous !
 Ils en avaient rêvé de ces vacances, ils avaient trimé pour acheter ce petit logement à roulettes, ils n’étaient pas déçus, c’est bien ainsi qu’ils les avaient imaginées et ils leur restait trois bonnes semaines pour en profiter…

19 commentaires:

  1. et c'était bien parce qu'ils s'aimaient et étaient ensemble (avec un peu de place autour pour les moments de liberté)

    RépondreSupprimer
  2. ....bonjour tanette,

    un bon moment pour cette famille habituée à vivre plus près des voisins..

    l'image est très belle ..j'aime la corde à linge...j'imagine la mer sous le brouillard..!

    bonne journée

    ly xx

    RépondreSupprimer
  3. De vrais souvenirs, ces vacances en caravane !!!

    RépondreSupprimer
  4. Et oui un peu de liberté loin du béton
    Belle histoire
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour répondre à ton commentaire sur mon blog et je te remercie
      Contrairement à toi, ce tableau ne m'a pas du tout provoqué un sentiment de tristesse , m'a simplement réveillé qq souvenirs d'enfances dans ma campagne ........où ces roulottes colorées faisaient partie du décor et avec le recul, j'ai un sentiment de tendresse pour ces gens du voyage car comme partout il y a des bons et des mauvais :)

      Supprimer
  5. Bonjour Tanette, j'aime ton texte au ton bienveillant. Tu poses un regard tendre sur eux, c'est touchant.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  6. Quelles vacances décrites ici : on en rêve ! Vivre ce sentiment de liberté après avoir été contraint dans un espace oppressant. Le vent de la liberté souffle par ici et cela fait du bien.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Tanette,
    Un peu de liberté de temps à autre ça ne fait pas de mal :)
    Tanette j'avais une question à te poser comment fais tu le oe de coeur, merci pour ta réponse.
    Belle semaine, bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Tanette,
    pas besoin d'un grand luxe pour passer de bonnes et belles vacances, en famille et en totale liberté.
    De merveilleux souvenirs pour dans quelques années.
    Bizz et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Tanette, cette photo et ton texte sont très émouvants.
    Bon début de semaine avec mille bisous à tous les deux
    chatou

    RépondreSupprimer
  10. ah!! oui pour etre libres ils doivent l'être, les voisins ne les gêneront pas là !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Super, Tanette ! La preuve qu'on peut écrire un joli moment sur une image un peu fade voire inquiétante. merci à toi.

    RépondreSupprimer
  12. Bravo Tanette, on imagine la fuite , m'exile et la douloureuse séparation qui s'en suit. C'est bien décrit et bien imaginé avec de belles descriptions . Chapeau !

    RépondreSupprimer
  13. lls ont bien fait de se priver pour acquérir ce petit logement à roulettes, offrant une grande liberté aux enfants. Touchante histoire. Bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour tanette.

    Pacha ne sort jamais sans sa laisse et moi à l'autre bout..;)

    bonne journée

    ly xxx

    RépondreSupprimer
  15. Je suis sûre que les raviolis ont été un régal !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  16. quel decor !! le desert !! mais pour des gens de la ville, c'est le grand bonheur, la liberté sans contraintes, bravo pour ton texte , bonne semaine et grosses bises

    RépondreSupprimer
  17. coucou Tanette
    je râle car je vois passer tous tes posts et je n'ai pas pris le temps de mettre des petits commentaires
    surtout sur la photo de quand tu étais jeune MAGNIIQUE
    et sur Albi la ville où je suis née
    je tembrasse
    à bientôt
    Marie

    RépondreSupprimer