Follow by Email

lundi 12 juin 2017

Quartier résidentiel pour Lakévio


Robert Kenton Nelson





Mon mari a hérité d'une jolie maison de maître qui a appartenu à son grand’ père. 
  Il n’aurait donc,  pour rien au monde,  envisagé habiter ailleurs que là, dans ce quartier huppé. 
Il faut dire qu'elle a belle allure cette grande maison  et je l’avoue, j'ai  été emballée moi aussi lorsque je l’ai vue après quelques travaux. 
Une maison cossue, de grandes pièces très ajourées, un parc arboré, que demander de mieux ? 
Mais, j’ai très vite déchanté…
 L'environnement est triste à mourir… 
J’ai été habituée aux cris, au rires, aux conversations d’une fenêtre à l’autre… tout le monde se tutoyait, se recevait, s’entr’aidait…
 Tout était prétexte pour se rencontrer, parler, partager des biscuits, boire un thé ou un café… bref , mon quartier était convivial..
 Ici, pas un bruit, rien !..  Juste un petit bonjour de politesse entre voisines, quand, par hasard, on se rencontre. Si j’essaye d’engager la conversation, elle est bien vite terminée…
 Que des Q pincés vous dis-je..
 Les haies sont taillées au cordeau derrière des murs assez hauts pour se parer de la vue.
 De grands portails et des fenêtres toujours fermées.
 Chaque maison semble avoir participé au concours : « Dis moi que je suis la plus belle !"
Mais à quoi bon ce tape-à-l’œil si tout paraît inhabité dans cette rue sans âme. ? 
De temps en temps une invitation qui semble n’avoir été donnée que pour faire constater le confort, la beauté et le bon goût de la propriété.. 
Heureusement mes amies  viennent me voir souvent dans ma prison dorée et nous reprenons nos vieilles habitudes le temps de leur visite.

13 commentaires:

  1. ....bonjour tanette..

    moi aussi je préfère un quartier convivial...où la chaleur humaine est mise de l'avant...

    bonne journée<ly xx

    RépondreSupprimer
  2. pas tres sympa ce genre de quartier, pas tres convivial , ça manque d'animation, bonne semaine chere Tanette, bisous

    RépondreSupprimer
  3. ce tableau m'a donné la même impression de froideur... alors on s'en arrange ou on la fuit ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ce quartier ne semble pas brancher grand monde.

    RépondreSupprimer
  5. Oui oui moi je viendrai te voir et on mettra le souk dans le quartier, on va les réveiller ces Q pincés ! hihi !
    Bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer
  6. Cette maison trop carrée n'a pas d'âme... C'est pourquoi je ne me la suis pas appropriée et j'en ai fait la résidence du peintre américain !

    RépondreSupprimer
  7. Si impressionnante cette maison qu'on a envie... de la fuir !
    Ton héroïne s'y ennuie mais peut-être si elle allait voir la prochaine allée, elle y verrait les Tempête !...
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. C'est bien triste ; des façades tape à l'oeil pour y cacher un ennui mortel !

    RépondreSupprimer
  9. ....je comprends que tu as des mûres aussi et que tu fais de belles confiture...moi je n'ai pas assez de mûres pour ça...je les déguste à mesure...;)

    bisous

    ly xx

    RépondreSupprimer
  10. Oh !! Cette exercice te va fort bien Tanette . Tu possèdes une sacrée belle plume (je l’avais déjà remarqué ) et une imagination foisonnante.Ainsi donc cette femme qui marche d'un pas rêveur songe à sa maison , une maison moins isolée d'autant qu'elle est habituée aux cris, au rires, aux conversations d’une fenêtre à l’autre..alors , il faudra songer à déménager.

    RépondreSupprimer
  11. Et bé ..... mon com n'apparait pas ....
    Peut être faut il qu'elle "secoue" un peu tout ça !! je lui souhaite d'y parvenir ! Bisous !

    RépondreSupprimer