Follow by Email

lundi 28 juillet 2014

Moissons


Malgré le ballet incessant des moissonneuses et tracteurs, tous les blés n'ont pas encore été récoltés,
(il est vrai que les orages et la pluie ne favorisent pas le travail)



Quand je vois ces grosses machines dans les champs, je ne peux m'empêcher d'avoir une
pensée émue pour mes grands-parents et les autres membres de ma famille
qui faisaient ce travail en transportant les balles de paille au bout de la fourche
sur des charrettes tirées par des boeufs, sous la grosse chaleur...
sans même avoir le plaisir d'une bonne douche à la fin de la journée 
(les fermes n'en étant pas équipées...)









Après la moisson, les andains et les balles rectangulaires ou rondes 
font de jolis patchworks dans la campagne





En vacances, aux champs, ou chez vous, passez une agréable semaine.

28 commentaires:

  1. C'est le temps des blés d'or.

    RépondreSupprimer
  2. reste à espérer une suite de belles journées pour finir le travail
    et dessiner bellement le sol

    RépondreSupprimer
  3. bonjour Tanette, et bien cela fait plaisir de voir que tu es encore par ici. Tu me reconnaitras sûrement, sinon je t'enverrais un mail. Voici mon nouveau blogs, enfin deux;
    A bientôt . Bisous
    Marie

    RépondreSupprimer
  4. ah oui, ça bat son plein, ici c'est déjà fait depuis le début du mois et le regain est bien vert déjà

    RépondreSupprimer
  5. J'aime ces photos du monde rural... rien à faire j'aimerai toujours la campagne ! :)
    Je me rappelle aussi du temps où l'on fanait avec un beau rateau en bois, la batteuse qui donnait lieu à de grands repas sous les arbres... c'est qu'il en fallait de la main d'oeuvre !
    Ici c'est pareil, ça moissonne et rentre les ballots à tout va, entre deux orages, pas facile avec cette alternance de pluie et soleil.
    Bises à vous deux.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Tanette des champs ! Tout comme Praline, j'aime particulièrement ces photos de la ruralité , de cette nature si vaste et riche ! Il est bon de rappeller que des hommes et des femmes travaillent durement la terre pour nous donner chaque jour de bons produits , que ce sont de la viande et des légumes que du lait et des oeufs . Ah !! Le ballet incessant des moissonneuses : Un classique !

    RépondreSupprimer
  7. Jolis paysages ! moisson compliquée ici à cause des orages ......J'ai la même pensée que toi au sujet de mes grands parents et je me dis que leur vie a été particulièrement rude........
    J'espère que ton après midi est calme et douillet !! gros bisous de nous deux !

    RépondreSupprimer
  8. Tanette bonsoir qu'elles sont belles et douces tes photos j'adore la campagne et l’ambiance est si belle oui il y a toujours trop à faire mais y vivre quel bonheur
    gros bisous
    j'espère que le temps se lèvera vite

    RépondreSupprimer
  9. Ayant traversé pendant la semaine dernière une bonne partie de la France, de Colmar à Caen, les mêmes réflexions me sont venues voyant ces machines oeuvrer dans les différentes régions. Même si c'est moins qu'au siècle dernier notre pays reste bien agricole.... la relève sera-t-elle là ,même mécanisée, au XXIIème siècle ????
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Semaine de boulot encore, mais je connais bien les moissons... mes arrières-grands-parents, etc... je sais qu'il y avait des fermes dans ma famille, et des agriculteurs... je n'ai pas connu cette époque, mais je l'imagine...
    Chuis donc une fille de la campagne à la base !!! Une vraie bouseuse !
    Bisous :-)

    RépondreSupprimer
  11. ....bien noble travail que celui de nourrir le peuple.....chapeau à ces fermiers..!

    bonne journée..

    ly xx

    RépondreSupprimer
  12. C'est toujours beau, la moisson.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  13. oui les moissons sont beaucoup plus faciles, j'ai connu ça dans ma jeunesse, avec mes parents ! beaucoup plus pénible ! mais c'est une belle époque de l'année, celle des récoltes... bravo pour tes photos, bonne journee et grosses bises

    RépondreSupprimer
  14. C'est sûr, la modernité n'a pas que des inconvénients ! J'aime bien le temps des moissons, moi aussi ... Bisous
    Hélène

    RépondreSupprimer
  15. Ici les blés germent, les agris ralent.

    RépondreSupprimer
  16. Si j'habitais dans ton coin, je devrais vivre fenêtres fermées et je tousserais comme une malade...heure-bleue...

    RépondreSupprimer
  17. C'est vrai que les anciens travaillaient durs mais après ils faisaient une grande fête collective ! Aujourd'hui on rentre chez soi après le travail regardera taloche !

    RépondreSupprimer
  18. Des images qui ramènent des souvenirs de vacances.
    La campagne est belle aussi après les moissons. J'aime photographier les rouleaux de paille.
    Belle soirée.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  19. .....trop de mauvais temps n'est pas trop bon pour les récoltes...!

    magnifiques sillons de récolte...

    bonne journée

    ly xx

    RépondreSupprimer
  20. C'est sûr la vie était très dure mais au moins il n'y avait pas cette pollution dûe aux grosses machines et il y avait des gens dans les champs pour travailler ( je rêve peut-être ).
    C'est vrai un champ avec les bottes de paille et les andains forment un beau graphisme .
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. Dans le temps de mon enfance heureuse, les moissons se faisaient au mois d'Août.
    En vacances dans le Morvan, j'ai fait les foins à l'ancienne, la récolte des patates et la moisson. Un dur labeur à côté de maintenant. Il y a eu aussi la journée battage dans la cour de la ferme où j'étais, Grande attablée dehors après le travail.
    A part que tout était quand même fauché à la faucheuse (je ne me souviens plus si c'était un cheval ou un tracteur qui la tirait) le foin ont été fané à la main et andainés avec une andaineuse tirée par un cheval et nous avons façonné les meules à la main qui étaient ensuite portées haut la fourche dans la charrette. Pour les blé, les gerbes étaient liées à la main.
    Maintenant tout est fait dans le champ, du fauchage au battage. Nous revenions à la ferme en haut sur le foin ou la paille dans une charrette tirée par deux chevaux.
    Les paysans ont tout le nécessaire pour travailler vite et bien et ils trouvent quand même le moyen de travailler le dimanche même si la veille il a fait beau.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  22. Tu as raison le temps ne prête pas a faire quoi que ce soit
    Juillet est vraiment pourri
    Bises Tanette

    RépondreSupprimer
  23. On a quasi les mêmes paysages et les mêmes réflexions. Comment faisaient-ils avant ? Peut-être les champs étaient - ils moins grands et les hommes plus nombreux.

    RépondreSupprimer
  24. Comme c'est beau! J'aime toujours autant le temps des moissons, ses odeurs, ses tracés dans les champs et la fête quand elles se terminent!

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Tanette, Ces champs sont ils près de chez toi ? Ces moisonneuses doivent faire pas mal de bruit et de poussière. Puis les greniers seront pleins pour affronter l'hiver. Dans les pays anglo-saxons la fête de "thanksgiving" est l'occasion d'une journée d'action de grâces pour remercier la nature d'avoir permis ces récoltes; c'est la fête des moissons qui est célébrée au Canada, USA fin octobre début novembre.

    RépondreSupprimer
  26. bonjour, j'adore voir les meules de foin dans les champs; superbes photos, je te souhaite une bonne journée bisous

    RépondreSupprimer
  27. Les temps ont bien changé.
    Bon week-end.
    Yvon.

    RépondreSupprimer
  28. j'adore lors des moissons,ces lignes ensuite aux champs

    RépondreSupprimer